jeudi 8 décembre 2011

INSERT BOUILLEUR ET BALLON TAMPON

EXPÉRIENCE A PARTAGER !

En novembre 2010 nous avons remplacé notre vieil insert à bois pour un nouveau, équipé d'une circulation d'eau pour le coupler à notre installation de chauffage central au fioul, via un ballon tampon.
Pour information et témoignage, voici le détail de l'installation:
A la base, une habitation des années 90, de 240 m2 habitable, avec une isolation moyenne, simple vitrage pour les menuiseries, une bonne orientation sud-ouest de la façade principale, aucune ouvertures au nord, 4 personnes pendant un quinzaine d'année, maintenant, plutôt 2 avec passage les WE et vacances .
La production d'ECS assurée par deux chauffe eau électriques de 200 l jusqu'à l'automne 2010 où un chauffe eau solaire est installé ( kit GÉMÉLIOS de Géminox) avec 12 tubes sous vide pour le capteur ( surf. de 2,8 m2) et ballon électro solaire de 300 l.
Le chauffage est un chauffage central avec chaudière De Dietrich fioul de 20 ans avec une bonne régulation, donnant toute satisfaction. Sa consommation depuis 20 ans varie de 1800 à 2200 litres de fioul par an.
Notre vieil insert apportait un complément non négligeable pour une consommation de env. 5 stères de bois par an.
La consommation électrique de la maison ( les 2 chauffe eau + la consommation électrique de la maison) a varié de 8300/8700 Kwh dans les années 1997 à 2006env. pour descendre progressivement à 6735 Kwh en 2010.
A mi juillet 2011 ( date des relevés) la consommation électrique est passée à 5258 Kwh sur 1 an soit une nouvelle baisse de 1500 Kwh avec 9 mois d'utilisation du chauffe eau solaire .

MODIFICATION DU CHAUFFAGE

En novembre 2010 un insert bouilleur " Foyer chaudière 800" de chez INVICTA est installé, sa puissance est de 20 kW dont 15 kW pour l'eau et 5 kW pour la pièce, son rendement est donné pour 76 %.
Un circulateur appelé "Unité de charge" série LTC 100 de ESBE est installé à l'arrière du bouilleur, avec un thermostat qui ouvre la circulation de l'eau du bouilleur à 60° vers le ballon tampon, pour éviter la circulation d'eau froide dans le bouilleur et occasionner des condensations .
Cette année j'ai remplacé le thermostat de 60 ° par un de 50° sachant que les préconisations du bouilleur sont de 40° minimum, pour circuler plus tôt vers le ballon.
Le ballon tampon est de marque thermador et sa contenance est de 1000 litres, les deux négociants en matériel conseillaient 1500 litres mais pour une question de passage aux portes ( 1m de diam. sans isolation) j'ai choisi 1000 litres, bonne intuition car ce volume de s'est avéré déjà trop important !, le départ vers le circuit de chauffage se faisant par le haut et le retour par le bas, nous avons fait circuler de l'eau tiède, bien sûr sans jamais prendre aucun risque pour l'installation !
Entre le ballon tampon et le circuit de chauffage, une régulation est installée ( contrôleur série 90c de ESBE) sensée privilégier le passage de l'eau du ballon directement vers les radiateurs et basculer l'eau du ballon par une vanne 4 voie, pour "se faire réchauffer" par la chaudière quand la température baisse, en fonction des critères de température d'eau du circuit et de la sonde extérieure.
La taille du ballon étant trop importante, l'eau est rarement assez chaude pour passer directement dans le circuit de chauffage, la chaudière fioul fonctionne donc très souvent, mais peu de temps, car l'eau qui lui arrive est déjà préchauffée.
Le système est malgré tout efficace puisque de 2200 litres de fioul en 2009/2010, nous sommes passé à 1100 litres en 2010/2011 ! , mais pas optimisé pour autant.
Pour la même période nous avons consommé 10 stères de bois ( que je n'ai que "la peine" de couper, étant propriétaire de bois)

La difficulté dans ce genre d'installation, est qu'on se trouve entre deux métiers, la fumisterie avec l'insert ( que le chauffagiste ne connait pas) et l'installation classique de chauffage, que ne connait pas le vendeur ou l'installateur d'insert, plus le manque de recul et de pratique des uns et des autres. Mais malgré tout, diviser sa consommation de fioul par deux est déjà une grande satisfaction !

Avant l'hiver 2011/2012, nous avons décidé d'améliorer le système, en supprimant la régulation entre le ballon tampon et le circuit de chauffage, et de la remplacer par une vanne quatre voies commandée manuellement, pour orienter l'eau venant de l'insert directement sur le chauffage sans passer par le ballon, en particulier pour chauffer en début et fin de saison, sans allumer la chaudière.
L'autre position permet de basculer sur le ballon tampon quand il fait bon dans la maison. Un système de vannes permet en plus de faire circuler l'eau réchauffée du ballon directement vers les radiateurs, en passant par la chaudière en utilisant le circulateur de celle-ci, muni d'une pendule pour programmer des périodes de circulation, sans avoir besoin de l'allumer.
L'élément important est aussi d'avoir modifié les entrées et sorties du ballon en utilisant que la moitié haute du ballon, ainsi l'eau est rapidement à 60-70° dans le ballon, mais la partie basse reste froide ou à peine.
Nous avons pour l'instant un automne très doux mais la chaudière n'est toujours pas allumée contre un démarrage le 10 octobre pour l'an dernier !
Rendez-vous au mois de mai pour le bilan de la saison !

2 commentaires:

Miquel seck a dit…

Bonjour,
je cherchais justement un retour sérieux sur le sujet concernant le foyer 800.
Je termine le gros oeuvre d'une extension dans laquelle je souhaite mettre un chauffage bois.
alors ou en êtes vous avec cette installation?
a la louche, combien vous à couté les différentes modifications?
merci pour votre témoignage rare et interessant.

Miquel seck a dit…

Bonjour,
je cherchais justement un retour sérieux sur le sujet concernant le foyer 800.
Je termine le gros oeuvre d'une extension dans laquelle je souhaite mettre un chauffage bois.
alors ou en êtes vous avec cette installation?
a la louche, combien vous à couté les différentes modifications?
merci pour votre témoignage rare et interessant.